Master Droit public (M1, M2)

M1-M2 - Droit de la montagne - Alternance

Présentation

  • UFR, Écoles, Instituts :
    • Faculté de Droit
  • Métiers visés :

    • juristes ou chargés de mission dans les collectivités territoriales : communes, intercommunalités, départements ou régions dans le cadre de leur politique dédiée à la montagne
    • avocats spécialistes en droit de la montagne (droit public et droit privé)
    • emplois dans les sociétés d’exploitation de remontées mécaniques
    • consultants en développement local ou touristique, aménagement (cabinets privés)
    • experts juridiques au sein d’associations de développement local ou de protection de l’environnement, etc.

Présentation

Ce parcours propose l’étude d’un large spectre de matières utiles aux futurs professionnels de la montagne. Il permet l'insertion directe dans la vie active mais permet aussi des perspectives de recherche doctorales. La première année de master est commune avec le parcours Administration des collectivités territoriales du Master droit public (socle). La seconde année est placée sous le régime de l'alternance (apprentissage en entreprise ou collectivité). Elle est organisée en partenariat avec l’Université Grenoble Alpes afin de mutualiser les compétences des enseignants-chercheurs et intervenants professionnels de ces deux grandes universités de l’arc alpin. Le Master s'appuie sur le Centre de recherche en droit Antoine Favre et sur un réseau de professionnels de la montagne.

Les cours ont lieu à Chambéry.

Objectifs

A l'issue de ce master, les étudiants seront capables de travailler sur des dossiers, d'interpréter des textes ou actes, d'identifier les problèmes juridiques et de trouver les solutions. Ils seront capables de trouver de la documentation sur des questions pointues et éventuellement originales. Ils sauront rédiger des actes juridiques. Les étudiants pourront raisonner et faire des propositions - théoriques ou pratiques - en prenant de la distance et de la hauteur sur la technique juridique.

Les "+" de la formation

  • Une équipe pédagogique composée à environ 65% de professionnels
  • Taux de réussite moyen au diplôme de 95%
  • Module optionnel de 40h, dédié à la préparation des étudiants aux concours administratifs

Certifications possibles

Chaque année, une formation et le passage de l'examen du TOEIC (Test of English for International Communication) sont organisés pour les étudiants désirant obtenir cette certification.

Spécificités de la formation

Créée en 1986, cette formation est unique en France et en Europe. Désormais dispensée en partenariat avec l’Université Savoie Mont Blanc, elle a pour but de doter les étudiants des compétences nécessaires à leur intégration rapide au sein du réseau des acteurs majeurs du droit de la montagne. Elle facilite leur accès à la diversité des métiers de la montagne. Grâce aux interventions faites par des spécialistes de droit de la montagne, la formation combine la technique juridique et l’approche « de terrain ».

 Y interviennent des universitaires et des chercheurs en droit, histoire, sociologie ou économie territoriale, mais également, et surtout, des praticiens (avocats, magistrats, juristes, chargés de missions ou responsables administratifs au sein de collectivités territoriales ou au sein des services de l’Etat, responsables de sociétés de remontées mécaniques, consultants etc.).

Dimension internationale

 

 

Organisation

  • Lieu(x) de la formation :
    • Chambéry (domaine universitaire de Jacob-Bellecombette - 73)

Organisation

Durée

1 an

Stages et projets

Stages

En seconde année, les étudiants sont salariés d'une entreprise/collectivité. Ils doivent réaliser un mémoire et un rapport d'alternance (soutenus devant un jury).

Le stage + mémoire sont prévus uniquement pour les étudiants en formation initiale par exception s'ils n'ont pas trouvé de contrat d'alternant (rapport et mémoire soutenus devant un jury).

Contenu

M1 - Droit de la montagne
M2 - Droit de la montagne - Alternance

Modalités d'accès

  • Public cible :

    Mentions de licences conseillées :

    • Droit
    • Administration publique
    • Administration économique et sociale
    • Science politique

Modalités de recrutement

Le M1 est ouvert aux titulaires d’un diplôme national conférant le grade de licence dans un domaine de formation compatible avec celui du master, aux titulaires d’un diplôme visé par l’État s’il correspond au niveau d’études exigé dans un domaine de formation compatible avec celui du master et aux candidats qui bénéficient d’une validation d’acquis, après examen du dossier.

Le M2 est ouvert aux candidats qui ont validé, dans la même discipline, une 1ère année d’un diplôme national conférant le grade de master ou une 1ère année d'un diplôme de second cycle visé par l’État s’il correspond au niveau d’études exigé ainsi qu’aux candidats qui bénéficient d’une validation d’acquis. L'admission en M2 est prononcée par le chef d'établissement sur proposition du responsable de la formation.

Et après

  • Poursuite d'études :

    Le parcours Droit de la montagne vise l'insertion professionnelle immédiate (juristes, avocats, consultants, agent des sociétés de remontées mécaniques, associations etc.). Toutefois, une poursuite d'études en doctorat est possible. Les étudiants désireux de préparer une thèse en droit de la montagne pourront être accueillis au sein du laboratoire CDPPOC qui relève de l’École doctorale de l’Université Savoie Mont Blanc (SISEO).

  • Métiers visés :

    • juristes ou chargés de mission dans les collectivités territoriales : communes, intercommunalités, départements ou régions dans le cadre de leur politique dédiée à la montagne
    • avocats spécialistes en droit de la montagne (droit public et droit privé)
    • emplois dans les sociétés d’exploitation de remontées mécaniques
    • consultants en développement local ou touristique, aménagement (cabinets privés)
    • experts juridiques au sein d’associations de développement local ou de protection de l’environnement, etc.

Secteur(s) d'activité

  • Fonction publique
  • Professions libérales
  • Monde associatif
  • Tourisme

Passerelles et ré-orientation

A l'issue de la première année du parcours, les étudiants peuvent postuler pour intégrer un autre parcours de la mention droit public.

Contact(s)

Contacts de la formation

Responsable(s)

Jean-Francois Joye

Tél : +33 4 79 75 91 08

Email : Jean-Francois.Joye @ univ-smb.fr

Contact(s) administratif(s)

Scolarité administrative Jacob

Tél : 04 79 75 91 45

Email : scol-jacob @ univ-smb.fr

Secrétariat pédagogique

Scolarité pédagogique FD

Email : scol-fd @ univ-smb.fr

En savoir plus sur la composante d'accueil

Accès au site web

Faculté de Droit

Repères

  • Langue d'enseignement: Français

Témoignage

Raphaël PIETTRE, Promotion 2013–2014

Mener de front le Master Montagne et la prépa CRFPA : c’est possible !

 « Publiciste, je me suis inscrit dans le parcours « droit de la montagne » avec l’intention de préparer en parallèle le concours d’entrée à l’école des avocats. Les cours du parcours et de l’IEJ de Grenoble ne se sont chevauchés qu’exceptionnellement (une fois ou deux). J’ai donc pu suivre la formation et préparer sereinement le CRFPA tout au long de l’année. J’ai terminé mon stage au sein de l’association des maires de l’Isère fin juillet et ai pu me consacrer intégralement aux révisions du concours (les écrits ont eu lieu en septembre et les oraux en novembre). Je remercie vivement l’équipe d’enseignants du Master qui m’a facilité au tant que possible ma préparation. Cela m’a permis de réussir mon année de Master et le concours du CRFPA ».